section-investisseurs-mont-joli 2

 En fusion avec son milieu

section-touristes-mont-joli 3

De l’enracinement à l’éclosion

 

section-municipale-mont-joli 4

Des citoyens, une ville, une vision

petit-facebook-mont-joli 4-fleurons-ville-mont-jolil village-relais-ville-mont-joli

Modification au règlement sur l’installation et le fonctionnement des systèmes d’alarme

À la suite de plusieurs fausses alarmes survenues chez des résidents et commerçants détenant un système de protection contre l’intrusion ou l’incendie, le conseil municipal de la Ville de Mont-Joli a modifié, en séance du conseil hier, le règlement concernant l’installation et le fonctionnement de ces appareils de détection.

 

« L’objectif de cette modification vise à inciter les détenteurs d’un système de protection à en faire l’entretien et la mise à jour afin d’éviter qu’il ne déclenche et mobilise inutilement les forces policières et incendie », d’expliquer la mairesse de Mont-Joli, Danielle Doyer. « Le coût des fausses alertes est majeur. Chaque fois, des pompiers et policiers sont dépêchés sur les lieux. Il peut y avoir jusqu’à une dizaine d’intervenants mobilisés inutilement. Vous comprendrez que le conseil s’est vu dans l’obligation de mettre en place des moyens pour contrer ce problème, car ce sont les contribuables qui en paient la note», de rajouter la mairesse qui précise que l’essentiel des changements se situe au regard des amendes qui ont été haussées. Ces dernières peuvent se situer, selon qu’il s’agisse d’une personne morale ou physique, de 100 $ à 1 000 $ en fonction d’une première infraction et de subséquentes. Ajoutons que le règlement modifié ne prévoit qu’un seul avis écrit en cas de fausse alarme alors qu’auparavant, 3 avis pouvaient être émis aux contrevenants.

 

Mentionnons qu’en 2015, 109 fausses alarmes d’intrusion ont été enregistrées à la Sûreté du Québec et 49 fausses alarmes de feu ont été signalées du côté du service incendie, soit 51 % des situations traitées par ce dernier. En vertu du règlement concernant l’installation et le fonctionnement des systèmes d’alarme applicable par la Sûreté du Québec, tout utilisateur d’un système d’alarme doit se conformer aux exigences et s’assurer qu’il fonctionne adéquatement. Le règlement modifié est disponible en ligne à l’adresse suivante : www.ville.mont-joli.qc.ca/reglements.

Rappel sur la règlementation concernant la collecte des bacs à Mont-Joli

Le service des travaux publics et de l’urbanisme de la ville de Mont-Joli rappelle que tous les bacs (brun, bleu et vert ou noir) doivent être placés en bordure de la rue la veille de la collecte ou, au plus tard, à 7 heures le matin. Des problématiques ont en effet été identifiées dans certaines rues alors que plusieurs bacs ne sont pas en place le jour de la collecte. Les citoyens doivent prendre en compte que l’entrepreneur chargé de la cueillette des matières résiduelles ne passe qu’une seule fois dans les rues.

 

Le service des travaux publics rappelle également que lorsque les bacs sont placés en bordure du chemin en prévision de la collecte, ces derniers doivent demeurer à l’intérieur des limites du terrain et les roues dirigées vers le domicile. La règlementation prévoit par ailleurs que le bac doit être déplacé dans un délai maximal 12 heures après la cueillette. La Ville de Mont-Joli remercie la population de sa collaboration dans la bonne gestion des matières résiduelles.

Décès de Germain Pelletier : la Ville de Mont-Joli met son drapeau en berne

La Ville de Mont-Joli met son drapeau municipal en berne afin de rendre hommage au mont-jolien Germain Pelletier. Lors de la séance du conseil municipal qui se tient ce lundi, une résolution sera par ailleurs adoptée afin de rappeler l’œuvre que laisse celui qui a été décoré du titre de Grand Mont-Jolien, en 2003, avec sa conjointe Rolande Pelletier.

 

Pour la mairesse de Mont-Joli, Danielle Doyer, Germain Pelletier laisse un héritage considérable à la région : « Au-delà des chiffres et des statistiques, l’exploit de Germain Pelletier et de sa conjointe, Rolande, réside dans le fait que leur réussite nourrit notre fierté collective. Les initiales GP sont synonymes d’excellence. L’audace, le flair et la passion de ces gens d’affaires ont façonné le portrait économique de Mont-Joli, de la région et du Québec ». Rappelons que Germain Pelletier et sa conjointe ouvraient en 1958 un premier Marché GP à Mont-Joli, auquel se grefferont d’autres épiceries à Matane, Rimouski et Amqui.  Le duo d’affaires excellera également dans l’immobilier en bâtissant des centres commerciaux dans l’Est du Québec.

 

Parmi les nombreuses reconnaissances que le couple a reçues, mentionnons la Médaille de l’Assemblée nationale remise en 2003 des mains mêmes de Madame Doyer qui était alors Députée du comté de Matapédia. « Rolande et Germain Pelletier ont fait preuve d’un grand leadership. Ils sont restés proches de leur milieu en misant sur les fournisseurs locaux. Ensemble, ils ont écrit des pages d’histoire qui guideront, je l’espère, les générations actuelles et futures d’entrepreneurs. Au nom de la Ville de Mont-Joli, je tiens à offrir mes plus sincères condoléances à Madame Rolande Pelletier, aux enfants, parents et amis », d’ajouter Danielle Doyer.

Huit pompiers honorés de la Médaille de pompiers pour services distingués

C’est en présence des maires des municipalités partenaires du Service de sécurité incendie, région de Mont-Joli, que la Ville de Mont-Joli a procédé hier en soirée à la remise des médailles de pompiers pour services distingués, reconnaissance du Gouverneur général du Canada.

 

Mentionnons que l’attribution de la médaille de pompiers pour services distingués témoigne d’une conduite exemplaire et fait partie du Régime canadien de distinctions honorifiques. Cette reconnaissance est attribuée aux membres d’un service d’incendie qui cumulent au moins 20 ans de service, dont un minimum de 10 ans dans des fonctions comportant des risques. « Être sapeur-pompier est une noble vocation que l’on accomplit parfois au péril de sa propre vie. La médaille de pompiers pour services distingués permet de souligner le dévouement de nos concitoyens engagés au sein des forces civiles, en plus de mettre en valeur la profession qui revêt une importance capitale au sein de nos organisations municipales », a d’entrée de jeu exprimé la mairesse de Mont-Joli, Danielle Doyer, à l’assemblée réunie pour l’occasion.

 

La médaille de pompiers pour services distingués a été attribuée à cinq citoyens ayant exercé la profession durant 20 ans, soit Messieurs Jacques Lavoie, Robin Guy, Julien Carrier, Éric-Todd Harwood-Jones et Dany Lévesque, à deux pompiers exerçant la profession depuis 30 ans, soit Messieurs Richard Ducasse et Gabriel Corriveau, ainsi qu’à Monsieur Maurice Dubé, qui cumule 40 ans de service au sein du corps de pompiers.

 

Le service de sécurité incendie a profité de la cérémonie pour procéder à la remise d’attestations de formation de l’École nationale de pompiers. Formations sur les pinces de désincarcération, l’autosauvetage ou encore les matières dangereuses sont autant de perfectionnements que doivent suivre les pompiers volontaires pour demeurer performants au sein de la brigade. À cet égard, la mairesse de Mont-Joli a rappelé que la profession a grandement évolué au fil des années, les pompiers devant faire preuve de compétences diverses. « Votre rôle, en tant que force civile au service de la collectivité, s'étend au-delà de la lutte contre les incendies. Vous intervenez en cas de sinistres, d'urgences en mer ou encore d’accidents de la route. Vos compétences sont multiples. Vous faites face à la pression puisque votre travail demande à la fois doigté et efficacité alors que les victimes que vous secourez sont aux prises avec un grand stress », a-t-elle ajouté.

 

Rappelons que le Service de sécurité incendie regroupe les municipalités de Mont-Joli, Sainte-Flavie, Saint-Joseph-de-Lepage, Sainte-Angèle-de-Mérici et, depuis peu, Saint-Donat. Cette mise en commun des ressources permet la présence d’une seule et même brigade de pompiers pour desservir les cinq municipalités.

La Ville de Mont-Joli demande à Hockey Bas-Saint-Laurent de revenir sur sa décision

Réunis en séance du conseil municipal hier, les élus de la Ville de Mont-Joli ont demandé à Hockey Bas-Saint-Laurent de revenir sur les décisions entourant sa restructuration, ces dernières faisant en sorte que le Programme sport-études du Mistral perd l’équipe Midget Espoir au profit de celui de Rivière-du-Loup.

 

Malgré l’arrivée de deux équipes Pee-Wee AAA prévue par la restructuration, cette décision fragilise, selon la Ville de Mont-Joli, l’offre de services du Mistral qui perd l’équivalent de 18 à 20 joueurs de niveau secondaire. « Les jeunes de niveau pee-wee AAA sont âgés de 11 à 13 ans. On parle d’un impact sur l’organisation de la commission scolaire puisque plusieurs fréquentent l’école primaire. De plus, peu de familles à notre avis seront enclines à laisser leurs jeunes enfants en pension. On voit poindre de façon inévitable la diminution de la clientèle », de préciser la mairesse de Mont-Joli, Danielle Doyer. « La région et la ville de Mont-Joli sont les grandes perdantes, car nous voyons disparaître une offre de hockey de calibre élevé et attractif pour les amateurs.  Notre économie en sera durement touchée de même que tout le milieu du hockey », a-t-elle ajouté.

 

Les élus disent par ailleurs questionner la décision de déménager le Midget Espoir à Rivière-du-Loup, alors que près de 70 % des joueurs proviennent de Rimouski, Matane, Mont-Joli et Amqui. « Mont-Joli a toujours représenté une position géographique avantageuse, plusieurs joueurs pouvant retourner à la maison le soir. Le transfert des jeunes vers Rivière-du-Loup occasionnera des frais aux familles. Certaines vont retirer leur enfant de ce sport. C’est une attaque à l’accessibilité », de dénoncer la mairesse de Mont-Joli. Le conseil municipal de la Ville de Mont-Joli déplore en outre que Hockey Bas-Saint-Laurent se soit rangé sans consulter à la vision de réforme de Hockey Québec, sans en évaluer suffisamment les conséquences désastreuses sur les jeunes, leurs parents et leurs écoles.

 

Pour Danielle Doyer, il est consternant de voir une organisation régionale sabrer dans un programme tel que celui de Mont-Joli, bien implanté depuis 14 ans. « Le programme sport-études a fait ses preuves. Il fonctionne efficacement grâce à la qualité du travail des enseignants et entraîneurs. Il a contribué à améliorer le classement et les performances scolaires des élèves du Mistral. Nous avons aujourd’hui un milieu de vie stimulant, où la recherche de l’excellence est un objectif partagé par tous. Nous attendons instamment de la part de Hockey Bas-Saint-Laurent un revirement positif de la situation », a ajouté Danielle Doyer.

 

La municipalité de Saint-Donat se joint au Regroupement du service de sécurité incendie, région de Mont-Joli

La municipalité de Saint-Donat joint le Regroupement du service de sécurité incendie qui incluait précédemment les municipalités de Mont-Joli, Sainte-Flavie, Saint-Joseph-de-Lepage et Sainte-Angèle-de-Mérici. L’association a été officialisée hier en soirée, à l’occasion d’une rencontre des partenaires municipaux.

 

En effet, les mairesses et maires, les directeurs généraux et trésoriers des municipalités concernées ont signé l’entente intégrant Saint-Donat et impliquant la mise en commun des ressources municipales. Cette dernière vise l'organisation, l'opération et l'administration du service de protection contre l’incendie tout en permettant la présence d’une seule et même brigade de pompiers pour desservir les cinq municipalités. « Cette mise en commun de nos forces permet de bonifier nos services aux citoyens car nous renforçons nos ressources humaines, nos équipes sur le terrain ainsi que nos ressources matérielles et financières », a mentionné la mairesse de Mont-Joli, Danielle Doyer.

 

Précisons que dans le cadre de cette entente, la Ville de Mont-Joli est responsable de l'opération et de l’administration des services de sécurité incendie du regroupement et qu’un comité intermunicipal réunissant les partenaires agit comme organisme de concertation.

 

 

 

La mairesse de Sainte-Flavie, Rose-Marie Gallagher, Réginald Morissette, maire de Saint-Joseph-de-Lepage, Danielle Doyer, mairesse de Mont-Joli et Olivier Gillet, maire de Saint-Donat entourés d’élus municipaux, d'employés et de pompiers du Regroupement du service de sécurité incendie, région de Mont-Joli (Absent au moment de la photo : le maire de Sainte-Angèle-de-Mérici, Alain Carrier).

 

Avenue Sanatorium : interruption de l'approvisionnement en eau potable

Le service des travaux publics de la Ville de Mont-Joli informe la population que des travaux de réparation sur le réseau d’aqueduc entraineront une interruption de l’approvisionnement en eau potable dès la fin de l’avant-midi pour les résidents habitant les secteurs suivants :

 

-        l’avenue Sanatorium, entre les rues Des Cèdres et Lindsay,

-        les rues Landry et Lindsay, entre l’avenue Sanatorium et la rue Doucet.

 

La Ville de Mont-Joli remercie la population concernée de sa compréhension et s’excuse des inconvénients découlant de cette situation. Tout est mis en œuvre afin que l’approvisionnement en eau soit rétabli le plus rapidement possible.

Parc du ruisseau Lebrun : les chiens doivent être tenus en laisse

La Ville de Mont-Joli rappelle que les chiens doivent être tenus en laisse et les excréments de ces derniers ramassés. Des citoyens ont en effet signalé que des propriétaires de chiens laissent leur animal courir dans le parc, ce qui nuit à la quiétude des randonneurs.

 

Selon le règlement concernant les animaux domestiques sur le territoire de la Ville de Mont-Joli, il est en tout temps défendu de laisser un animal errer dans un endroit public. Des constats d'infraction pourront être émis aux contrevenants. La Ville de Mont-Joli remercie la population de sa collaboration.

Abonnement gratuit à la bibliothèque Jean-Lous-Desrosiers

Le service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire rappelle que dans le cadre de l’exercice budgétaire 2016 de la Ville de Mont-Joli, les tarifs d’abonnement à la bibliothèque Jean-Louis-Desrosiers ont été abolis.

 

Tous les citoyennes et citoyens de Mont-Joli et de La Mitis peuvent ainsi fréquenter la bibliothèque sans aucuns frais. Par cette décision, le conseil municipal souhaite encourager la fréquentation de la bibliothèque et ainsi favoriser davantage la lecture, élément important pour l’éducation et la vitalité culturelle du milieu. Dotée d’espaces propices à la lecture, la bibliothèque Jean-Louis-Desrosiers possède une collection de plus de 40 000 documents pour tous les âges, renouvelée sur une base régulière. Les citoyens peuvent consulter le catalogue en ligne à l’adresse suivante : ibistro-montjoli.reseaubiblio.ca.

 

Actuellement fermée pour le grand ménage annuel des rayons, la bibliothèque rouvrira ses portes le 12 janvier prochain.   L’horaire régulier est le suivant : les mardis et jeudis, de 13 h à 20 h, les vendredis, de 13 h à 18 h, ainsi que les samedis et dimanches, de 13 h à 16 h.

 

Ouverture des patinoires extérieures

Les patinoires extérieures sont ouvertes à la population.

 

Voici l'horaire (si la température le permet) :