Joli monde blanc

Image 1 (2)
Image 1
Image 1 (5)
Image 1 (4)
Image 1 (3)
A+ A-

Vingt bouées installées dans le lac du Gros-Ruisseau pour identifier les zones de myriophylle à épis

myriophilleMont-Joli, le 26 juin 2020 - Dans le cadre d’un projet pilote mené en collaboration avec la MRC de La Mitis, vingt bouées ont été installées récemment par l’Association des résidents et résidentes du lac du Gros-Ruisseau pour identifier les zones de myriophylle à épis.


Toutes les embarcations à moteur ou électriques ne doivent pas naviguer dans les zones identifiées entre les bouées et la berge, sauf pour aller dans la zone navigable et ce à basse vitesse. Kayak, planche à pagaie, bateau à pagaie, pédalo ne doivent pas circuler dans les zones de myriophylle à épis. Cette année, le secteur de la décharge ouest et le secteur est ont été identifiés comme des zones très critiques. Le myriophylle à épis s’y trouve en quantité importante.

« Nous devons agir maintenant afin d’éviter sa propagation à la grandeur de notre lac » prévient le président de l'Association des résidents et des résidentes du lac du Gros-Ruisseau, Gilles Gaudreault, dans le dernier Info-Lac distribué aux résidents.

Parmi les moyens mis de l’avant pour contrer la propagation de cette plante envahissante, il est impératif de procéder au nettoyage de toutes les embarcations avant et après leur utilisation sur le plan d’eau et ce, afin de ne pas transporter le myriophylle à épis dans d’autres plans d’eau de La Mitis ou ailleurs.

Il est recommandé d’éviter la navigation en eaux peu profondes et dans les herbiers de myriophylle, de réduire la vitesse de navigation amplifiant les vagues produites par le sillage des bateaux et d’éviter le fauchage ou l’arrachage du myriophylle sans récupération complète des fragments.  Chaque fragment pourrait, dans des conditions favorables, donner naissance à une nouvelle colonie. 

Originaire d’Asie, le myriophylle à épis se retrouve dans des habitats variés : lacs, rivières, étangs, fossés de drainage. Cette plante forme des tapis flottants denses qui peuvent rendre la pratique des activités récréo-touristiques difficile voire impraticable.

L’Association des résidents et résidentes du lac du Gros-Ruisseau est composée, outre de Gilles Gaudreault, des personnes suivantes: Ginette Babin, vice-présidente, Anne Thivierge, secrétaire, André Roussel, trésorier, Gaétan Bélanger, Claude Santerre et Michel Gaudreault, administrateurs.

Pour plus d’information sur cette plante exotique envahissante, rendez-vous sur le site de l’Organisme des bassins versants du Nord-Est du Bas-Saint-Laurent : https://obv.nordestbsl.org/especes-exotiques-envahissantes.html

Inscrivez-vous à notre infolettre

 

evaluation

Rôle d'évaluation

En savoir plus

sel

Services en ligne

En savoir plus



4 fleurons 2015 2017

village relais

maquette Ville de Mont Joli 12