Joli monde blanc

Image 1 (5)
Image 1
Image 1 (2)
Image 1 (3)
Image 1 (4)
A+ A-

LA VILLE DE MONT-JOLI EN BONNE SANTÉ FINANCIÈRE

rapport financierMont-Joli, le 18 mai 2021 – La Ville de Mont-Joli a terminé l’année 2020 avec un surplus de 709 826 $ attribuable en grande partie aux revenus du gouvernement du Québec pour faire face à la pandémie ainsi qu’aux revenus éoliens.

C’est ce qui se dégage du rapport financier et du rapport de l’auditeur indépendant présentés lundi soir (17 mai) en séance ordinaire du conseil municipal.

« Le rapport financier, au 31 décembre 2020, démontre que la municipalité est en bonne situation financière » souligne la firme comptable Mallette en conclusion de son examen.

Le rapport financier

Plus en détail, les états financiers au 31 décembre 2020 indiquent des revenus de fonctionnement de 14 107 621 $ et des revenus d’investissement de 14 299 385 $ (subventions), ce qui a généré des revenus totaux de 28 407 006 $ pour cet exercice financier.

Les différentes dépenses de la Ville  ont totalisé 12 385 072 $. En tenant compte des différents éléments de conciliation à des fins fiscales (amortissement, financement à long terme, remboursement de la dette, affectation, etc.) la Ville a réalisé en 2020 un excédent de fonctionnement à des fins fiscales de 709 826 $.

À la même date, la Ville possédait un excédent accumulé non affecté de 1 541 580 $ lequel inclut l’excédent de l’exercice 2020.

Les principaux investissements réalisés en 2020 sont les suivants :

  • Travaux de réfection de voirie sur l’Avenue Sanatorium : 5 360 000 $;
  • Réfection du chemin des Peupliers : 300 000 $;
  • Prolongement de l’aqueduc sur le Chemin de Price : 785 000 $;
  • Prolongement de l’aqueduc sur l’Avenue du Sanatorium : 220 000 $;
  • La fin des travaux de réfection des rues Desrosiers, Jeanne-Mance et des Oblats : 1 515 000$.

 « Sans les revenus éoliens, qui ont atteint 691 000 $ en 2020, notre marge de manœuvre serait d’autant réduite. Ces revenus nous permettent de mettre de l’avant des projets de développement sans taxer les contribuables », signale le maire Martin Soucy.

Par ailleurs, la dette à long terme atteint au 31 décembre dernier 12 640 100 $, soit 5 778 955 $ de plus qu’à la même période un an plus tôt. Il est important de préciser que près de 50 % de la dette est attribuable à des emprunts pour financer des programmes de subvention du gouvernement provincial. La dette à long terme à la charge de la Ville de Mont-Joli est de 6 476 760 $.

« Au cours des quatre dernières années, on a réussi à investir dans nos infrastructures souterraines et nos immobilisations sans augmenter la dette de la Ville, qui est pour ainsi dire au même niveau qu’en 2017 (6,39 M$). Les droits de mutation ou les revenus générés par la fameuse taxe de bienvenue ont largement dépassé nos prévisions. Il y a eu beaucoup de mouvements dans le marché immobilier en 2020, ce qu’on n’avait pas vu depuis longtemps » se réjouit le maire de la Ville de Mont-Joli.

Source : Service des communications

Inscrivez-vous à notre infolettre

 

evaluation

Rôle d'évaluation

En savoir plus

sel

Services en ligne

En savoir plus



4 fleurons 2015 2017

village relais

maquette Ville de Mont Joli 12