Joli monde blanc

Image 1 (4)
Image 1
Image 1 (3)
Image 1 (2)
Image 1 (5)
A+ A-

La Ville rend hommage à quatre employé-e-s retraité-e-s

retraitésMont-Joli, le 12 mai 2023 - Quatre employé-e-s de la Ville ont pris depuis peu ou s’apprêtent à prendre le chemin de la retraite: Marlène Langlois et André Lévesque du Service des travaux publics, Gervais Ross et Gilles Labrie du Service des loisirs, de la culture et de la vie communautaire.

À eux quatre, ils cumulent 101 ans de service pour les citoyens de Mont-Joli. Notre consoeur Marlène a additionné à elle seule 45 ans ! Une longévité dans un même emploi qu’on n’est plus près de revoir. « Ils ont été des maillons importants dans la bonne marche de la Ville et de leur service. C’est important d’exprimer notre reconnaissance pour leur contribution au service des citoyens et citoyennes de Mont-Joli, important de prendre le temps de les remercier pour tout le travail réalisé, leur dévouement et leur loyauté. Nous sommes conscients que l’expertise des employés et leur connaissance du milieu favorisent le bien-être de toute la communauté mont-jolienne  » a souligné le maire Martin Soucy lors d’un 5 à 7, le 11 mai, pour rendre hommage aux retraité-e-s.

La contribution de chacun a été mise en lumière par le directeur général Joël Harrisson:

Gilles Labrie (11 ans à l'emploi de la Ville)

« Camionneur de métier, Gilles aurait bien pu profiter d’une retraite bien méritée, il y a 12 ans, mais après un an de ce régime, il a senti l’appel de l’action et du public. Embauché temporairement pour quelques semaines au service des loisirs, il est appelé à effectuer un remplacement de vacances à la Piscine Gervais-Rioux un an plus tard. Il y restera jusqu’à récemment partageant son temps entre la piscine, l’aréna, les parcs et les terrains de jeux. À l’occasion, Josée, sa patronne de l’époque, acceptait de le « prêter » aux travaux publics mais pas pour longtemps, dit-il. Il a notamment travaillé avec les horticulteurs durant une saison. Au final, il s’est pas mal promené dans les services. De fait, la seule place ou presque où il n’a pas travaillé, c’est dans les bureaux, sinon que pour y effectuer des rénovations ou réparations à l’occasion. Habitué au contact du public, c’est ce qu’a retrouvé Gilles en sortant de sa première retraite. Un passage qu’il dit avoir beaucoup apprécié comme nous avons aussi beaucoup apprécié la qualité de son travail, sa gentillesse et sa bonne humeur. »

André Lévesque (15 ans à l'emploi de la Ville)

« Après avoir travaillé plusieurs années en tant que débosseleur chez le concessionnaire Pouliot Chevrolet, André Lévesque s’est retrouvé dans nos plates-bandes en 2008. Au sens propre du terme. À la fermeture du concessionnaire automobile, André entra à l’emploi de la Ville comme journalier, ce qui l’amena à travailler à la plantation et à l’entretien des fleurs avec Angèle. Bien que loin de son métier premier, cet intermède fleuri a plu à ce travailleur polyvalent, ouvert et volontaire, qui y a vu l’occasion d’ajouter des cordes à son arc. Quelque temps plus tard, un poste se libéra au garage municipal, et André est retourné à ses anciennes amours, le débosselage et autres jobs de body. Avec le temps, il est devenu opérateur 2 et on le croise régulièrement au volant des gros camions de la Ville. À moins d’une surprise, vous ne le verrez peut-être plus au volant d’un 10 tonnes mais il y a de fortes chances que vous le croisiez sur un deux roues. L’amateur de moto se promet de belles « ride » cet été ! Nous lui en souhaitons de très bonnes, bien méritées ! »

Gervais Ross (30 ans à l'emploi de la Ville)

« Gervais Ross est entré à la Ville de Mont-Joli en 1993. Affecté aux travaux publics, il a fait le saut aux loisirs deux ans plus tard comme préposé à l’aréna. C’est sous les ordres de Marc Thibault, qui était alors son chef d’équipe, qu’il a appris tous les rudiments du métier. En 2004, à la retraite de M. Thibault, il devient chef d’équipe à son tour, poste qu’il occupera jusqu’à sa retraite récente. Comme Marlène, il a aussi vu passer plusieurs maires : Guy D’Anjou, Ghislain Fiola, Jean Bélanger, Danielle Doyer et Martin Soucy. Il a croisé la route de 2 directeurs généraux : Mario Caron et Joël Harrisson. Gervais a également reçu un Mérite municipal dans la catégorie employé municipal pour son implication communautaire soutenue. Il a été très actif au sein d’organismes sportifs. Tout au long de sa longue carrière de 30 ans, Gervais a su se démarquer par son souci du travail bien fait et de la satisfaction de la clientèle. Si la maladie l’a forcé à ralentir le rythme au cours des dernières années, Gervais a toujours eu à cœur de bien remplir le service aux citoyens.»

Marlène Langlois (45 ans à l'emploi de la Ville)

« C’est en tant qu’étudiante que Marlène fit son entrée à la Ville de Mont-Joli en occupant l’emploi de caissière à l’aréna de Mont-Joli. Elle avait pour patron M. Pierre-Paul Dubé, père de Marc, qui a longtemps travaillé aux travaux publics. Après une intermède d’un an à Sept-Îles, elle revient à la Ville de Mont-Joli comme secrétaire de Gilles Thibault, qui est alors greffier. Débute alors l’an un d’une carrière de 45 ans. Une longévité dans un même emploi que l’on verra de moins en moins ou plus du tout dans l’avenir. Sous ce long règne de plusieurs mandats, elle a vu passer plusieurs maires à commencer par Odilon Gagnon, suivi de Jean-Louis Desrosiers, Guy d’Anjou, Ghislain Fiola, Jean Bélanger, Danielle Doyer et Martin Soucy.

Elle a connu trois directeurs généraux : Gilles Thibault, Mario Caron et Joël Harrisson. Elle a croisé la route de plusieurs conseillers dont plusieurs sont aujourd’hui décédés. Heureusement la plupart sont encore bien vivants dont la première femme élue au conseil municipal, madame Aline Deschênes, et les membres du conseil actuel.

Marlène nous a dit garder de précieux souvenirs du tandem Jean-Louis Desrosiers et Gilles Thibault, un maire et un directeur général et greffier auprès de qui elle a beaucoup appris. Le premier pour avoir insufflé un fort sentiment de fierté chez ses concitoyens et le second qui fut un patron et un mentor.

À travers toutes ces années, Marlène s’est révélé une employée rigoureuse, consciencieuse, sur qui l’on pouvait toujours compter. Elle a également été une porte-parole syndicale respectueuse et ouverte aux compromis.

En 2001, on lui a décerné un Mérite municipal dans la catégorie employé municipal pour sa participation à la campagne de financement de la Résidence de Mont-Joli et l’ensemble de son implication bénévole.

Si on avait à résumer, on dirait simplement que Marlène a le nom de Mont-Joli tatoué sur le coeur. »

Inscrivez-vous à notre infolettre

 

evaluation

Rôle d'évaluation

En savoir plus

sel

Services en ligne

En savoir plus



4 fleurons 2015 2017

village relais

maquette Ville de Mont Joli 12